Choisir un vêtement signifie faire un choix de style, de confort et de prix mais peu de personnes achètent en pensant aux conséquences environnementales et sociales d’un tel achat. Si vous avez envie de changer vos habitudes pour consommer la mode de façon plus responsable, plusieurs critères s’imposent avant, pendant et après l’achat. Voici quelques petits conseils faciles à appliquer au quotidien :

  • Se renseigner sur les origines des vêtements (processus de fabrication, traçabilité, responsabilité sociale…)
  • Acheter local ou le plus proche de chez vous.
  • Privilégier les matières naturelles et organiques aux matières naturelles traitées de manière conventionnelle et aux matières synthétiques.
  • Préférer des marques qui sont certifiées par des labels reconnus pour leur standards stricts et complets (Oeko-tex, GOTS…)
  • Adopter une nouvelle façon d’acheter en pratiquant le « slow-fashion », qui prône la qualité au détriment de la quantité : consommer moins mais mieux, telle est la devise ! 

L’utilisation dans le cycle de vie d’un vêtement est aussi très importante. L’impact environnemental des vêtements est causé à 50% par sa fabrication et à 50% par son utilisation. Les lavages et séchages consomment beaucoup d’énergie et d’eau, les lessives et les adoucissants polluent l’eau. Des gestes simples permettent de limiter cet impact écologique :

  • Porter les vêtements plusieurs fois avant de les laver
  • Diminuer la température de lavage (idéalement à 30°C)
  • Remplir entièrement la machine et utiliser des programmes économiques (cycle court, essorage réduit)
  • Utiliser des lessives écologiques et éviter le surdosage
  • Choisir des appareils de classe énergétique faible (A, A+ ou A++)
  • Sécher les vêtements à l’air libre et non au séchoir
  • Eviter le repassage autant que possible
  • Aérer le vêtement sur l’envers après chaque port, pour limiter le nombre de lavages

Si il vous arrive de vous lasser de vos vêtements au bout d’un certain temps, ne les jeter pas ou ne les laisser pas s’accumuler dans votre armoire : revendez-vos vêtements dans des magasins de « seconde main », sur des sites de revente d’occasion, des sites de trocs ou tout simplement sur les réseaux sociaux. Vous pouvez aussi donner vos habits à des organisations d’entraide. La lutte contre le gaspillage est indispensable au sein de notre société actuelle de sur-consommation.

Alors à vous de jouer 😉

Auteur Delphine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *