Le chanvre, fibre naturelle et entièrement biodégradable, est la plante écologique par excellence autant dans sa culture que dans sa transformation. Tout comme le lin, sa transformation est mécanique. Il pousse sans engrais ni pesticides, la plante est naturellement très résistante aux parasites et mauvaises herbes. Ainsi, le chanvre laisse le sol en excellente condition pour les cultures suivantes. Non seulement la culture du chanvre n’endommage pas les sols, elle permet également de les entretenir : le chanvre arrive à maturité rapidement, en 100 jours, ce qui laisse la possibilité de réutiliser le champ facilement. De plus, ses racines et sa capacité d’absorption de l’eau drainent la terre pour la régénérer et empêchent les mauvaises herbes de se répandre. La facilité du chanvre a être cultivé sous toutes les conditions de température favorise le circuit court.

C’est est une matière polyvalente qui utilise deux fois moins d’eau que le coton pour une surface cultivée identique, tout en étant jusqu’à 8 fois plus résistante. Le chanvre protège les peaux sensibles grâce à ses propriétés hypoallergéniques et antibactériennes. Régulateur naturel de chaleur, c’est un excellent isolant thermique : il offre chaleur et réconfort en hiver, et fraîcheur et légèreté en été, tout en protégeant efficacement contre le soleil grâce à son tissage bien serré. Par ailleurs, le tissu de chanvre à la particularité de bien vieillir, c’est un des seuls tissus à s’embellir au fil du temps, devenant plus doux, souple et confortable.

Les graines de chanvre ont également de nombreuses vertus sur notre santé. Elles sont riches en minéraux (fer, magnésium, zinc) et en vitamines B et contiennent une excellente teneur en oméga 3 et oméga 6. Elles contribueraient alors à baisser le taux de cholestérol, à prévenir les maladies cardiovasculaires, à renforcer le système immunitaire et à préserver les membranes cellulaires du système nerveux. L’industrie du chanvre a donc un fort potentiel de développement dans les industries de la santé ou de l’alimentaire.

Les bienfaits du chanvre ne s’arrêtent pas là et ses applications y sont multiples. Ce n’est pas seulement pour ses bienfaits sur notre santé ou sa faible empreinte écologique dans textile qu’elle est connue pour être la plante écologique par excellence.

Au cours de sa croissance, le chanvre absorbe et stock le CO2, retenant ainsi le carbone de l’atmosphère et dégageant de l’oxygène. Les forêts absorbent aussi beaucoup de CO2 mais malheureusement elles sont chaque année en perte de vitesse due aux déforestations massives. De par ce constat, le chanvre semble une bonne alternative pour contribuer à lutter contre le réchauffement climatique. L’utilisation du chanvre, pour faire du plastique et autres matériaux qui durent longtemps, permet d’empêcher ce carbone de pénétrer à nouveau dans l’atmosphère sous forme de CO2.

Par ailleurs, depuis quelques années on voit émerger des innovations dans le domaine de la technologie de fabrication de plastique de chanvre. Si le plastique de chanvre ne date pas d’hier, son utilisation est récente et il se pourrait bien que ce soit le matériau du futur qui vienne substituer les plastiques actuels issus de la pétrochimie. Sa fabrication a une empreinte écologique beaucoup plus faible que celle du plastique que l’on connaît et on voit de plus en plus d’entreprises, notamment dans l’industrie de l’automobile, intégrer du plastique à base de chanvre dans le produit.

Il y a de nombreuses applications au chanvre qui peuvent substituer, de façon durable, plusieurs produits existants issus d’industries polluantes comme le textile ou l’automobile.

Que la révolution du chanvre commence !

Auteur Delphine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *